A LA RECHERCHE DU BIFRÖST

Aujourd’hui on va parler de trouver son chemin de vie…

Profitons de cette situation de confinement pour faire un point sur notre situation personnelle. Voilà un livre qui vous permettra de vous poser les bonnes questions…


A la Recherche du Bifröst

Qu’est ce que le Bifröst?

D’après notre ami Wikipédia :

Bifröst (« chemin scintillant ») est le nom de l’arc-en-ciel, dans la mythologie nordique, qui fait office de pont entre la Terre (Midgard) et le Ciel (Ásgard, la ville-forteresse des dieux). Il est dit qu’il possède uniquement trois couleurs. Ce que l’on voit comme rouge est un feu ardent. Heimdall est le gardien de cet arc-en-ciel. Le Bifröst brûle constamment d’un feu ardent pour empêcher les géants de l’emprunter. Il est aussi appelé Asbru (« pont des Ases »). Il est plus solide que n’importe quel autre ouvrage, cependant il est dit qu’il s’effondrera lorsque les fils de Muspellheim arriveront à cheval et le traverseront lors du Ragnarök. Ils devront alors traverser les grands fleuves à la nage grâce à leurs chevaux. Il est inaccessible aux mortels On peut donc en déduire que le Bifröst est le chemin qui mène les hommes vers la ville des dieux, c’est un chemin qui vous permet de vous élever et d’atteindre un monde qui est au delà de celui des hommes.

Dans la vie vous aurez sans doute une question récurrente dans la tête! Le mouton à 5 pattes c’est la question existentielle que se pose un jour toute personne qui se trouve dans une situation de recherche de son chemin.

Mais alors, c’est quoi le mouton à 5 pattes ? Le mouton à 5 pattes est une expression très commune en recrutement pour définir un candidat qui, par ses compétences, ses valeurs, sa personnalité correspond parfaitement à une entreprise et un poste donné. Alors, le problème, vous allez me dire c’est que les entreprises ont tendance à vraiment vouloir ce mouton là. Vous pourrez toujours avoir toutes les compétences requises, vous avez toujours l’impression qu’il vous manque quelque chose, c’est sans doute le cas. Le problème dans ce mouton à 5 pattes c’est que les entreprises sont parfois plus dans la réaction que dans la réflexion, je vous explique. Ils cherchent le candidat qui va correspondre au mieux au poste en fonction de la personne qui était là avant et ne veulent pas que le nouveau candidat puisse passer plusieurs jours à prendre en main son poste, il doit être en mesure de le faire tout de suite et d’être rentable le plus vite possible. Ce qu’a oublié l’entreprise, c’est que la capacité d’un individu à être, satisfaire au mieux les besoins de celle-ci, est une sage combinaison entre les compétences dudit individu mais aussi celles de l’entreprise. En fait, chacun fait 50% du travail et ensemble ils sont capables d’atteindre les 100%. Lorsqu’une entreprise est à la recherche de son parfait petit employé, elle oublie souvent que la personne qui sera recrutée ne pourra donner le meilleur d’elle même qu’avec l’aide de l’entreprise. Le recrutement est l’affaire de tous : l’entreprise et le candidat !

Mais le mouton à 5 pattes c’est aussi l’état que tout le monde recherche, se moment ou on a atteint ce qu’on était censé atteindre. C’est le moment où on est sur le chemin et on entrevoit la lumière.Le mouton à 5 pattes, le Bifröst tout cela est lié par une aventure que nous allons voir ultérieurement.

Bouton-en-savoir-Plus-768x231

LES SITES POUR EMPLOI

Aujourd’hui nous allons parler des sites qui aident pour retrouver un emploi, il y en a de plus en plus, en voici quelques uns.


MONKEY TIE

monkey-tie-homepage-1

Voici ce que dit Monkey Tie d’eux même :

“C’est l’histoire d’une personne normale qui cherche du travail. Ça peut arriver. Et pourtant vous pensez déjà secrètement « le pauvre, quelle galère ». Mais attendez, le meilleur arrive … Cette personne normale souhaiterait simplement trouver une entreprise qui lui corresponde un minimum, histoire de s’épanouir et se sentir bien. Et là vous commencez à penser « quel chipoteur, qu’il trouve déjà un travail et on verra après pour le reste ».

Rendez-vous compte, nous sommes en 2016. Depuis près de 15 ans, en ligne, on peut choisir la couleur des yeux de sa prochaine petite amie, on peut choisir la hauteur de plafond de son nouvel appartement, et on peut même choisir le numéro de son siège de train. Pourquoi pas après tout ! Mais quand on touche au travail, le lieu où l’on passe près du tiers de sa vie active, on ne peut toujours pas choisir le type d’entreprise où l’on voudrait travailler.

Alors Monkey tie c’est simplement cela ; l’histoire d’une bande de copains qui a décidé de créer le site qui leur permettrait de trouver un travail dans une entreprise qui correspond à leurs valeurs. Du bon sens quoi.

Il suffit que ça marche une fois pour vous changer la vie. Et maintenant c’est possible. Et c’est gratuit.”

Alors Monkey tie au final ça permet de faire quoi?

  1. Vous aurez la possibilité de faire un test de personnalité assez intéressant qui est basé sur la méthode des choix entre deux options, avec une centaine de possibilités permettant de savoir ce qui vous intéresse le plus.
  2. Un autre test sur la culture d’entreprise

“Sur les 8 axes qui caractérisent la motivation au travail, le visuel ci-dessous représente la vôtre en fonction de vos choix dans le questionnaire Culture Fit© de Monkey tie.      

Ils sont classés en ordre du plus important au moins important pour vous.”

Évidemment la possibilité de créer votre CV sur le Site directement, l’intérêt de cela est de vous permettre de faire une recherche via le site d’emploi avec la possibilité de filtrer en fonction de votre Cv bien sûr mais en utilisant vos résultats de votre test de personnalité ou de votre culture d’entreprise ce qui vous permet de voir quelles sont les entreprises qui vous correspondent le mieux en termes de motivations.

Le site propose aussi un accompagnement avec un coaching et des mini quizz pour vous permettre de vous entraîner et de vous rapprocher de vos objectifs professionnels.

Enfin le site est sympathique est intéressant avec déjà pas mal d’entreprises dessus pour faire des recherches d’emploi.

           Votre-Big5-gratuit-en-moins-de-10-minutes-Monkey-tie-Google-Chrome


ELINOI

index

Elinoï n’est ni un jobboard, ni un cabinet de recrutement et encore moins un chasseur de tête. Notre mission ? Vous trouver un job qui vous mérite et qui vous ressemble.

Chez Elinoï, nous ne connectons pas des CV à des job descriptions, mais des gens entre eux. Racontez nous plutôt qui est la personne derrière les compétences. Bienvenue dans le recrutement H2H : Human to Human !

Si « get things done », « think big start small » et « lean entrepreneurship » vous parlent et que vous êtes à la recherche d’un projet qui ait du sens pour vous, entouré de personnes en qui vous vous reconnaissez alors vous êtes au bon endroit …

A contre pieds des outils de recrutement actuels, Elinoï utilise la technologie pour faire matcher des profils mais assure une interface humaine!

Que proposez vous ?

Soyez introduit en mode « privilège » auprès des meilleures startups

Une offre vous intéresse ? Postulez en quelques clics et soyez introduits en mode « privilège ».

Les membres du Club reçoivent un accompagnement individualisé et bénéficient d’un processus raccourci !

Bénéficiez de l’accompagnement d’un Talent Coach

Panorama de l’éco-système startups, préparation de vos entretiens, suivi et feedbacks, négociation salariale… votre Talent Coach est toujours à vos côtés pour vous faire décrocher le job idéal !

Prise de poste, évolutions, désirs de changement, … votre Talent Coach est un véritable “agent” qui vous accompagne sur la durée tout au long de votre vie professionnelle.

La plateforme en ligne existe depuis janvier 2017.

– Les startups ont besoin de recruter de bons profils “business”: des CMO, des COO, des business developers, des commerciaux, etc. Mais elles perdent énormément de temps (et d’argent) sur le recrutement si elles n’externalisent pas. Comment faire pour avoir une bonne marque employeur quand on est petit?
– Les talents sont souvent des jeunes diplômés ou des “reconvertis” (post-grosse entreprise / banque / conseil), et ne savent pas toujours à quelle porte toquer pour trouver un job idéal en startup.


BOB EMPLOI

Cinq-choses-a-savoir-sur-Bob-Emploi-le-site-qui-veut-enrayer-le-chomage

Bob emploi
CONVICTIONS DE BOB EMPLOI
  • Qu’il faut toujours mettre l’individu au coeur de la recherche d’emploi.

  • Que même s’il n’y a pas de solution miracle, on a tous des pistes à explorer pour augmenter ses chances. Qu’elles soient nouvelles ou paraissent évidentes.

  • Qu’il ne sert à rien de s’épuiser à postuler toujours plus : la recherche d’emploi n’est pas une affaire de matching. C’est une affaire humaine.

La Mission de Bob Emploi

Bob Emploi est un projet de Bayes Impact, l’association à but non lucratif que nous avons créée en 2014 afin de mettre la technologie au service du bien commun. Nous sommes une petite équipe convaincue que les nouvelles technologies peuvent faire plus que générer du profit, et servir à créer de l’impact à grande échelle. C’est pourquoi nous avons quitté nos jobs pour dédier nos carrières à la construction de services numériques gratuits et ouverts qui aident les gens.

Nous avons ainsi travaillé au cours de notre histoire sur plusieurs projets d’intérêt général qui vont de l’optimisation du parcours de santé des hôpitaux à la réduction de la violence policière en Californie.

Nous avons commencé à travailler sur Bob Emploi en mai 2016 à partir d’une idée simple. Au lieu de créer un job board de plus, et si on travaillait en amont en permettant à chacun d’obtenir des conseils personnalisés et actionnables pour réaliser son potentiel ?

Nous pensons qu’il n’y a pas de baguette (ou d’algorithme de matching) magique contre le chômage. Mais nous sommes convaincus qu’il y a déjà beaucoup à faire en remettant l’individu au cœur de la recherche d’emploi. Surtout dans un monde où il n’y aura plus de parcours fléché, mais où chacun devra avoir les clés pour créer le sien. Les donner à chacun de manière personnalisée, c’est ce que nous essayons de faire avec Bob. Que ce soit pour une personne, mille, ou un million.

Bien sûr, la route va être longue. C’est pourquoi nous avons choisi un modèle ouvert et non-lucratif afin de pouvoir rassembler les énergies de tous. Bob Emploi est un projet collaboratif et nous le développons continuellement au contact des chercheurs d’emploi, mais aussi des conseillers et des accompagnateurs.

C’est d’autant plus important que nous pensons que si l’innovation numérique peut apporter beaucoup à la recherche d’emploi, elle doit être complémentaire de l’accompagnement humain.

Notre engagement est une démarche de long-terme. Le chômage est une question complexe, et tenter de nouvelles approches prend du temps et demande de se remettre en permanence en question. Rien que dans l’année que nous avons passée à travailler sur Bob, nous avons dû changer de cap plusieurs fois et faire des centaines d’itérations.

C’est pour cela que nous pensons qu’il faut avancer ensemble.

COMMENT CA MARCHE?

Vous expliquez votre projet à Bob

L’application vous pose une série de questions pour situer votre projet.

Bob analyse votre situation

À l’aide du Big data et des données du marché du travail l’application remonte les freins et les facteurs de succès de votre recherche d’emploi.

Bob vous propose de nouvelles pistes

En partant des astuces de centaines de professionnels, l’application trouve les plus adaptées à votre profil.

Vous relancez votre recherche avec de meilleurs outils

L’application garde vos informations et vous pouvez consulter à tous moments les conseils et astuces.

EMPLOI & TRAVAIL

Ne pas confondre emploi et travail

Quand vous discutez avec quelqu’un qui est sans emploi ça lui arrive souvent de dire qu’il n’a pas de travail et qu’il doit vite en trouver un!

Mais ne vous inquiétez pas cette personne est bel et bien sans emploi car elle a sans doute déjà un travail.

Si vous vous occupez de votre potager, de vos enfants, si vous fabriquer des choses, que vous êtes occupés à faire, vous avez sans doute un travail et vous ne vous en êtes pas encore rendu compte.

url__028109100_1514_11052015

L’emploi, pour faire simple, c’est un travail rémunéré, récompensé par une rémunération, et qui fait l’objet d’un contrat qui, au passage, devrait être qualifié « d’emploi » et non « de travail ». La rémunération récompense un travail précis, réalisé dans un lieu fixe pendant un temps donné. L’emploi a été créé lors de la Révolution industrielle à la fin du XIXème siècle. Il n’existait pas avant.

Dans notre société, l’emploi confère un « poste », un statut social, une considération. L’emploi permet aussi et surtout d’accéder au logement. Tant pis pour toutes celles et ceux qui n’en ont pas, qui n’ont pas d’Assedics, qui ne savent pas qu’ils ont droit au RSA, qui abandonnent la procédure devant sa complexité ou enfin qui s’interdisent par fierté, par amour propre, de le solliciter pour ne pas « revendiquer » leur condition de pauvre.

L’emploi permet également d’entrer dans la fameuse catégorie des « actifs » car c’est bien connu seuls celles et ceux qui ont un emploi sont actifs…

Le travail, quant à lui, c’est une activité diverse et variée qui permet de contribuer au bien commun. Ainsi, lorsque vous exercez une activité artistique, créative ou bénévole, vous travaillez sans pour autant être rémunéré. Le travail ne peut donc ni se raréfier, ni encore moins disparaître.

Il y aura toujours du travail, même je jour où il n’y aura plus d’emplois !

Lorsqu’un artiste peint, lorsqu’un écrivain écrit un roman, lorsqu’un comédien répète une pièce de théâtre, il travaille. Si le premier ne vend aucun tableau, il ne touchera aucune rémunération. Idem pour le second s’il ne trouve aucune maison d’édition pour publier son livre et pour le troisième si la troupe ne trouve aucune scène pour se produire. Le statut d’intermittent du spectacle permet aux artistes de continuer à vivre entre deux projets.

Et il en va exactement de même pour le créateur d’entreprise qui peut travailler plusieurs mois sans toucher la moindre rémunération. Les Assedics peuvent éventuellement lui permettre de « tenir » le temps qu’il puisse vivre de sa nouvelle activité.

Allons plus loin, d’autres personnes, encore plus nombreuses, travaillent sans même avoir la perspective de toucher un jour une rétribution financière. Ainsi, une personne engagée activement dans une association travaille, une mère qui élève ses enfants à la maison travaille, une personne qui jardine travaille, une personne qui bricole chez elle travaille, le/la coach d’une équipe de Foot, de Hand, de Basket, de Volley… travaille, une personne qui partage son enthousiasme dans son voisinage travaille…

Stress-au-travail-santé

Qu’en est-il du demandeur d’emploi ?

S’il n’a pas d’emploi, puisqu’il en recherche un, il a bel et bien un… travail, sa recherche d’emploi ! D’où la pertinence de l’expression consacrée « la recherche d’emploi est un travail à temps plein ».