LE BAT QUI COPIE LA NATURE

Aujourd’hui on change un peu de registre avec un article sur les innovations technologiques, on parle du futur!


Pour imaginer des machines toujours plus perfectionnées, les scientifiques s’inspirent des capacités du monde animal.

  • Nom de code : Bat Bot
  • Poids : 93 grammes
  • Nombre d’articulation : 40
  • Aile en silicone : 56 microns
  • Envergure : 47 centimètres
  • Vitesse : 5,6 mètres par seconde

Une machine développée par les ingénieurs de Caltech qui s’inspire directement de la nature avec une quarantaine d’articulations au niveau des épaules, des coudes, des poignets et de la queue, doté de micromoteurs placés le long de la colonne vertébrale et recouvert d’une fine peau de silicone flexible, l’automate sait battre des ailes de manière désynchronisée et peut modifier leur forme après le décollage.


Cela lui permet d’être plus mobile dans les air et de pouvoir concurrencer des véritable oiseaux comme l’albatros ou le faucon.

Pour concevoir ce modèle unique en son genre, les scientifiques ont toutefois dû faire des compromis par rapport aux attributs d’une véritable chauve-souris. Les 40 articulations présentes dans chaque aile de l’animal ont ainsi été réduites à 9 (5 actives et 4 passives) tandis que sa membrane est reproduite sous la forme d’un squelette composé d’articulations imprimées en 3D et d’os en fibre de carbone.


Cette particularité contribue à la grande légèreté du Bat Bot  qui pèse seulement 93 grammes et lui permet de faire fonctionner ses ailes séparément comme de voler en diagonale ou de prendre des virages assez brusques dans le plus grand silence.


Si la technologie utilisée, particulièrement économe en énergie, s’avère particulièrement prometteuse dans le domaine des robots volants, traditionnellement limités à très peu de mouvements différents, le Bat Bot, qui se décharge assez vite, doit encore être amélioré avant de pouvoir être utilisé en conditions réelles. Ses attributs en font potentiellement l’outil idéal pour des missions de repérage aérien, qu’il s’agisse de localiser des incendies ou de participer à des opérations de sauvetage.


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s