DIAGRAMME DE CAUSES ET EFFETS!

DIAGRAMME DE CAUSES ET EFFETS

causes-effet2

Lors du Hackathon nous avons eu aussi l’occasion d’utiliser le diagramme d’Ishikawa permettant de formaliser un peu plus notre objectif.

Le Diagramme de causes et effets, ou diagramme d’Ishikawa, ou diagramme en arêtes de poisson ou encore 5M, est un outil développé par Kaoru Ishikawa en 1962 et servant dans la gestion de la qualité.

Rappelant le squelette d’un poisson, cet outil visuel a pour finalité de lister les causes qui ont une influence sur un effet (une situation), de les classer, de les hiérarchiser.

Très utilisé par les qualiticiens, le diagramme d’Ishikawa est en fait applicable à l’ensemble des métiers de l’entreprise.

Qualifier l’effet

Il s’agit couramment du problème que vous cherchez à résoudre.

Exemple : une baisse de marge, une démotivation chez vos collaborateurs, de fréquentes ruptures de stock, un besoin en fonds de roulement en constante évolution…

Des dysfonctionnements, mais pas seulement. Il est également  fort intéressant d’user et d’abuser de cette méthodologie dans la recherche de leviers sur lesquels s’appuyer pour atteindre un objectif .

Décrivez l’effet de manière factuel. Pas d’opinion ni de jugement . Adoptez une description simple, chiffrée.

Exemple : baisse de la marge de 20% par rapport à n-1.

Dressez un inventaire des causes possibles

Listez celles qui ont une influence sur le problème. Pour ce faire, utilisez des méthodes telles que le brainstorming.

Travaillez avec des personnes qui connaissent bien la situation, mais qui proviennent d’horizons et de positionnements différents par rapport à la question : issues de divers services, experts et utilisateurs…

Classez les causes par familles

Ces regroupements forment les arêtes principales du diagramme d’Ishikawa. Dans le domaine de la qualité et de la production, les 5M sont fréquemment utilisés pour cette tâche :

Main d’oeuvre :   les collaborateurs, leurs compétences…

Matières : les matières concernées, la qualité… Pour une fabrication, les composants entrant dans l’élaboration du produit..

Matériels : Les moyens de production, les équipements…

Méthodes : les techniques, les procédures, modes opératoires…

Milieu : l’environnement de travail, la concurrence…

Pour les autres métiers, il convient d’adapter les critères de regroupement en gardant les grandes idées des familles de facteurs d’influence.

Il n’est pas indispensable que tous les 5M fassent l’objet d’une branche.

Certains ajoutent le Management et les Moyens financiers comme 6ème et 7ème « M ». Même si la finance peut correspondre au « M » de Matériel. Tout dépend de ce qui est analysé.

D’autres utilisent des référentiels propres à leurs métiers : des analyses de situation marketing peuvent être menées avec les 4 P (Product – Price – Promotion – Place).

Le plus important est d’adapter les axes en fonction de votre métier, du contexte et de la problématique.

Évaluez les branches/racines qui ont le plus d’impact

Une fois le diagramme finalisé, sous-pesez chaque cause pour déterminer les axes prioritaires d’action.

Annotez chaque branche du diagramme avec le système de votre choix : (++ + 0 – — ou bien avec une note de priorisation de 1 à 5). Vous obtenez ainsi une hiérarchisation des causes. A noter que cette évaluation peut donner lieu à des études complémentaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s